Les Maoureuses

📚 BD ⋅ 💞 amourS, genre, sexualité ⋅ 😺 Chamille ⋅ ✏️ Nouvelle chronique certains mercredis

Polywise

Alors, un⋅e éditeur⋅ice est motivé⋅e pour travailler ensemble sur une traduction ? 😺

Maou revue
Polywise
de Jessica Fern et David Cooley
chez Thornapple Press ⋅ 1ère édition ⋅ 2023

Qu’est-ce que c’est ?
Polywise (traduit littéralement « Poly-sage ») est le complément de Polysecure (« Poly-sécure ou Poly-sûr »), deux livres qui font partie des très rares livres de psychologie écrit par des thérapeutes à propos les relations non-monogames comme le polyamour, le libertinage ou le couple libre. Il n’est pas encore traduit en français, je l’ai donc lu dans sa langue d’origine, l’anglais. J’avais déjà lu Polysecure, et je l’avais beaucoup apprécié, j’avais donc hâte de lire Polywise.

Auteurice(s)
Jessica Fern est une psychothérapeute américaine contemporaine. Elle est également conférencière, et spécialiste des traumas et des relations. Dans sa pratique clinique, elle travaille avec des individus, des couples ou des personnes dans des relations multiples qui ne veulent plus être limités par leurs schémas réactifs, leurs conditionnements culturels, leur attachement insécure et leurs traumatismes, et les aident à incarner de nouvelles possibilités dans leurs vies et leurs amours. C’est l’autrice principale de ce livre, après Polysecure, son premier livre, qu’elle avait écrit en solo, et le cahier d’exercice associé The Polysecure Workbook.

David Cooley, ex-amoureux, colocataire et père des enfants de Jessica, complète son écriture dans certains passages mentionnés explicitement. Il est facilitateur en justice restaurative, formateur en sensibilisation à la diversité et aux privilèges, et courtier en culture bilingue. Il a créé le modèle de « conversation relationnelle restauratrice Â», un processus qui transforme les conflits interpersonnels en connexions plus intime et profonde, et les réparent, qu’il explique dans le chapitre 4 de ce livre. Dans sa pratique privée, David se spécialise dans le travail avec les personnes en relations non-monogame et LGBTQIA+, en incorporant une variété de modalités dont le soin tenant compte des traumatismes, la théorie de l’attachement, la pratique somatique, l’approche narrative et les techniques de pleine conscience.

Plan de l’ouvrage

N.B. : Ce plan est ma propre traduction du sommaire en anglais.
Préface
Remerciements
Introduction
Chapitre 1 : Changer de paradigme
Chapitre 2 : Remédier à l’incertitude et aux résistances dans les transitions non-monogames
Chapitre 3 : Mettre à nu les fissures dans les fondations
Chapitre 4 : Gérer les conflits et réparer les ruptures passées
Chapitre 5 : Codépendance et différenciation
Chapitre 6 : Faire face aux différences
Chapitre 7 : Auto-transformation
Conclusion
Glossaire
Références
Index

Résumé

Polysecure se focalisait sur la question de l’attachement et des traumas dans les relations non-monogame, et Polywise, sous-titré « une plongée plus profonde dans les relations ouvertes Â», se focalise sur l’accompagnement des personnes dans les périodes de « transitions Â» non-monogames comme le passage de la monogamie à la non-monogamie, l’ouverture d’un couple, des escalades ou désescalade d’engagements, changer de style, de structure ou de hiérarchie dans tous les possibilités relationnelles, l’arrivée ou le départ de partenaires, et comment aborder et traiter tous les conflits, les insécurités et les profondes transformations personnelles que cela peut entraîner. Son intention est d’offrir de l’accompagnement dans le voyage non-monogame en posant des questions pour susciter de nouvelles réflexions, souligner les obstacles fréquents, partager des perspectives et des modèles théoriques, et avoir de la compassion pour les difficultés qui seront inévitablement rencontrées. Il contient également des listes de questions, des stratégies, des exercices et des outils thérapeutiques « prêts à l’emploi Â» pour surmonter certaines épreuves. Le but n’est pas de devenir un⋅e parfait⋅e « poly-sage Â» où toutes les relations seraient parfaites, et où l’on serait immunisé aux erreurs et aux challenges relationnels, mais d’apprendre à mieux les naviguer, pour aller de l’insécurité vers la sécurité, et de la confusion vers la sagesse. Il donne des outils et des modèles dans des processus parfois profondément insécurisants et transformateurs, et permet de ne pas oublier que ce type de relations peuvent être et devenir vraiment épanouissantes et saines malgré leur plus grande complexité.

Qu’est ce que j’en pense ?

Ce livre est très ambitieux, dans un domaine de la psychologie encore largement inexploré. Pourtant, avec modestie finalement, Jessica Fern et David Cooley partagent les outils et les modèles théoriques qui leur permettent d’accompagner des personnes dans des relations non-monogames, sans proposer de recette magique, mais en croisant les perspectives et les approches pertinentes. Inspiré autant par la psychologie scientifique, la justice restaurative et les approches plus spirituelles, ce livre ressemble parfois à un patchwork, mais est une véritable aide dans des processus personnels et relationnels très complexe, et c’est un livre que je pense garder sous la main. Sa lecture me laisse un peu sur ma faim, avec l’envie d’approfondir certains sujets par d’autres lectures théoriques sur les étapes du développement de l’adulte, les thérapies de couple ou la justice restaurative. Cependant c’est véritablement un deuxième pas très intéressant et rare sur la psychologie et les relations non-monogames, qui en appellera sûrement d’autres de la part de Jessica Fern ou d’autres autrices et auteurs, et qui mérite largement d’être traduit.

👋 Envie de ne rien rater ?

Inscris-toi pour recevoir la nouvelle chronique chaque mercredi dans ta boîte mail.

Je n’envoie pas de messages indésirables et pas de pub,
juste mes chroniques !

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© Chamille 2021-2024 / Les Maoureuses

Thème par Anders Norén