Les Maoureuses

📚 BD ⋅ 💞 (poly)amour, genre, sexualité ⋅ 😺 Chamille ⋅ ✏️ Nouvelle chronique chaque mercredi

38 ⋅ Déclaration d’amours 2/2

Et voici la seconde partie du message envoyé à mes proches cet automne, toujours une version épurée… Mon coming out poly 💕

Chronique n°38 ⋅ Partie 2/2
Déclaration d’amours
Mon coming out poly
Je cherche à construire des relations qui soient sécurisantes affectivement et où tout le monde s’épanouit.
J’ai énormément changé ses dernières années, j’ai beaucoup lu et entendu sur le féminisme, le genre, la sexualité, en parallèle du mouvement #metoo qui m’a fait beaucoup réfléchir sur moi en tant qu’homme et sur notre société patriarcale.
Et tout cela a été nourri par des belles rencontres et des joies profondes, mais aussi des vraies peines de cœur. La vie est intense, pas toujours facile, mais au fond elle est belle.
Peut-être qu’avoir une grande sœur handicapée m’a appris que la vie est trop courte et que j’ai la chance d’être valide. Et comme je ne crois plus en la vie après la mort, que je n’ai plus de temps à perdre.
Je crois qu’il faut parler d’amour et de sexualité, et des tabous qui ont des millénaires et qu’il faut dépasser. Je crois que mes maoureuses et amantes ont le droit de revendiquer les mêmes libertés que moi et d’en être fières.
Beaucoup de mes mythes maoureux se sont effondrés, mais je choisis d’en reconstruire de nouveaux.
J’apprécie ma nouvelle vie où j’alterne ma liberté d’adulte et mes temps avec mes enfants : j’aime les retrouver, et aussi les laisser, alternativement.
Les enfants devinent petit à petit ce qui se passe, je réponds aux questions quand ils en ont, mais je ne veux pas non plus les encombrer avec la vie affective et sexuelle de leurs parents.
Ils rencontrent assez souvent d’autres adultes polymaoureux autour de moi, et certain⋅e⋅s ont aussi des enfants…
Peut-être que plus tard ces relations deviendront des adultes référent⋅e⋅s pour eux aussi, et qu’ils ont auront des vrais ami⋅e⋅s de leur âge dans leurs enfants.
En tout cas je leur souhaite.
J’essaye de les éduquer tout doucement à ces questions, à travers de livres entre autres. Ils savent déjà qu’ils peuvent avoir des maoureuses ou des maoureux, et qu’ils seront libres de leurs choix.
Je vous laisse le temps de comprendre tout cela, moi il m’a fallu 5 ans pour l’assumer. S’il vous plaît prenez quelques jours de réflexion avant de m’appeler ou de me répondre, et on en parlera petit à petit les prochaines fois que l’on se verra ou l’on se téléphonera, et vous trouverez aussi des réponses dans mes petites BDs.
Tout va bien. Je suis soulagé de vous le dire enfin, excusez-moi d’avoir tant attendu.
Maintenant que vous le savez je n’ai plus de raison de le cacher à qui que ce soit, et je n’ai plus peur de le dire.
Et, bien sûr, surtout, surtout, je vous aime.
Tendresses, et à très bientôt,
Chamille

👋 Envie de ne rien rater ?

Inscris-toi pour recevoir la nouvelle chronique chaque mercredi dans ta boîte mail.

Je n’envoie pas de messages indésirables et pas de pub,
juste mes chroniques !

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© Chamille 2021-2022 / Les Maoureuses

Thème par Anders Norén